LA SOCIÉTÉ SEMAFORT

SEMAFORT est une société établie en 2017 à Bobo Dioulasso, qui a pour objet la recherche, la production et la commercialisation de semences de qualité et de leurs lignées parentales dans tous pays de la CEDEAO et notamment au Burkina Faso, ainsi que la certification des différents produits issues de la filière.

UNE SOCIETE PIONNIÈRE

SEMAFORT se distingue par ses investissements significatifs à la fois dans la recherche et le développement de nouvelles variétés avec la détermination de les produire localement, et dans la formation de ses cadres aux standards de qualité internationaux.

UNE SOCIÉTÉ OUEST AFRICAINE BÉNÉFICIANT D’UNE EXPERTISE LOCALE ET INTERNATIONALE

SEMAFORT est une société burkinabé enregistrée à Bobo-Dioulasso.

En tant qu’experts au niveau de l’Afrique de l’Ouest et au niveau international, ses actionnaires contribuent activement par leurs expertises respectives au développement de la société.

INVESTISSEURS SEMAFORT

 

  • 4 experts issus de l’industrie semencière internationale
  • 1 expert spécialisé dans le droit de l’OHADA
  • 1 expert en « business management »
  • 1 société française spécialisée dans la protection des plantes : SAVANA
  • 3 Sociétés Burkinabés : les sociétés semencières NAFASO et LAVODEC, PROPHYMA spécialisée dans la vente de produits phytosanitaires.

L’ÉQUIPE SEMAFORT

Actuellement, SEMAFORT emploie 8 salariés à temps plein, chargés des activités :

  • Technique dirigée par Temene Hawa Koné
  • Technico-commerciale dirigée par Bala Thomas Traore avec l’appui d’Adjara Ouedraogo en charge du marketing.
  • Financière dirigée par Rose Zerbo

LE MOT DU DIRECTEUR

 

« Est-ce une fatalité si les rendements en maïs et sorgho peinent à dépasser une moyenne de 1,5 tonne par hectare ? Nous sommes convaincus que non.

C’est la raison pour laquelle SEMAFORT a été créée au Burkina Faso faisant suite une réflexion d’experts issus de l’industrie semencière internationale et Burkinabé.

Cette réflexion a porté sur tous les maux imputés à l’Afrique régulièrement invoqués pour justifier de la situation pour aboutir à la conclusion suivante : il n’y a pas d’obstacles infranchissable, le potentiel d’augmenter les rendements dans le cadre d’une agriculture responsable non seulement existe, mais il est considérable.

Cette même réflexion nous a ensuite conduits à asseoir notre projet sur une vision entrepreneuriale intégrant la chaîne de valeur. La semence doit répondre aux exigences des agriculteurs, et les grains produits à partir de cette semence, aux exigences des consommateurs, des éleveurs et des transformateurs – que ce soit en termes de qualité, quantité ou coûts. Seule une semence appropriée, permet de satisfaire l’ensemble de la filière. La semence de SEMAFORT servira donc de fil conducteur pour instaurer la confiance entre opérateurs.

Et nous sommes en bonne route pour démontrer que nous pouvons changer certaines perceptions.

En effet, grâce à la recherche Burkinabé et aux agriculteurs nous avons pu montrer sur plusieurs sites à travers le Burkina Faso que dépasser 10 tonnes / ha en maïs en milieu paysan était possible en saison pluvieuse. Cela requiert une semence de qualité, une génétique adaptée, et surtout le suivi rigoureux de l’itinéraire technique par l’agriculteur.

Créer le socle semence de qualité combinée à de la génétique répondant aux besoins locaux, et donner aux agriculteurs le support technique adéquat, c’est notre métier de semencier.  

Notre première récompense ? Voir et partager la fierté d’un agriculteur devant sa récolte. »

Bruno TINLAND – Directeur de SEMAFORT